Un de vos proche est incarcéré au centre pénitentiaire de LILLE ANNOEULLIN

Ce site est créé pour vous aider

Bulletin d'adhésion Trait d'union

Apports

QUE POUVEZ-VOUS APPORTER ?

QUAND
Lors de son incarcération, la personne qui va être détenue reçoit un nécessaire de toilette succinct. Soucieuse d’informer les familles et proches, l’association communique la liste des effets vestimentaires fournis par l’Administration Pénitentiaire et sa périodicité. CLIQUEZ ICI
Tant qu’un proche ou membre de la famille, n’a pas obtenu de permis de visite, il est quand même possible de faire parvenir du linge à la personne détenue (dans les limites de la liste ci-après) mais seulement le JEUDI MATIN de 8h30 à 11h30.
 
L’expérience montre que pour éviter l’affluence, il vaut mieux venir tôt.
 
Lorsqu’un permis a été accordé, et que personne n’a pu venir, dans la semaine, au parloir, l’administration accepte aussi le dépôt d’un colis de linge, ce jeudi matin aussi. Sinon : les colis de linge ne peuvent être déposés que lors d’un parloir, la famille repartant, alors seulement, avec le linge sale.
Aucun colis de linge, destiné à une personne détenue, ne peut être livré au Centre Pénitentiaire par une entreprise de transport.
 
FAMILLES ET PROCHES HABITANT LOIN DU CENTRE PENITENTIAIRE d’ANNOEULLIN  ET NOTAMMENT EN DEHORS DU NORD-PAS DE CALAIS

Consciente de la difficulté rencontrée par certaines familles et proches d’apporter, en personne, du linge à la personne détenue, en raison de la distance à parcourir le jeudi matin, l’Administration Pénitentiaire a choisi et habilité une association pour servir de relais intermédiaire :

  • L’Association Nationale des Visiteurs de Prison (dite ANVP), que vous pouvez contacter à l’adresse : etdassonville@nordnet.fr

Si vous remplissez la condition d’éloignement, il vous appartient de prendre directement contact avec cette association habilitée, pour connaître sa façon de procéder. L’Administration garde la dernière main sur vos envois qu’elle contrôlera. Le formulaire d’inventaire devra être complété par vous et joint à votre envoi. Vous en trouvez le modèle en annexe au présent chapitre.
Si vous ne pouvez joindre cette association dont l’adresse précède, vous pouvez contacter TRAIT D’UNION, à son siège, mais l’association TRAIT D’UNION, elle-même, n’est pas habilitée, ni équipée, pour porter ces linges, et ne pourra que vous renvoyer à l’ANV, seule habilitée.

COMMENT
Ce linge doit être apporté dans un sac en plastique (40x40x20 environ) et non pas dans un sac à dos, valise, sac de sport. Tout sac doit être marqué d’une étiquette, portant le nom de la personne détenue, son numéro d’écrou, ou encore au stylo-feutre, selon le cas.
Les effets vestimentaires, dits linge propre, autorisés à entrer, sont, dans l’ordre de l’inventaire, à ce jour :

  • une veste ou blouson
  • deux chemises
  • deux pulls ou sweat-shirts
  • un survêtement
  • trois serviettes, de taille maximum : 120 centimètres
  • quatre gants de toilette
  • deux shorts
  • deux pantalons
  • linge de corps, (chaussettes, slips, caleçon, tee-shirts)

Les vêtements de couleur bleue marine ou verts, de style « camouflage » aussi, pouvant s’apparenter avec un uniforme, ne seront pas acceptés à l’entrée du parloir, de même que ceux à capuche, les cagoules, et encore, les vêtements de cuir, doublés ou matelassés.

Le passage des manteaux, casquettes, bonnets, gants, écharpes, blousons, nécessite l’accord préalable du directeur de l’établissement, sur demande de la personne détenue.
L’administration, toujours sur demande de la personne détenue, donnera l’autorisation de passer, une fois par trimestre civil, une paire de chaussures de ville, une paire de basket, et une paire de chausson ou tong, selon saison, mais elle précise : pas de basket de type « air max », ni de chaussures avec structure métallique (boucle, tige).

Le linge sale est récupéré à la sortie du parloir.
INVENTAIRE
Lors du dépôt du linge, l’administration pénitentiaire demande qu’un « formulaire entrée de linge » soit établi en double-exemplaire. Pour trouver et imprimer un modèle de ce formulaire :
CLIQUEZ ICI

LUNETTES DE VUE, APPAREILS DENTAIRES, etc.
Pour rentrer tous objets de caractère médical, la personne détenue en doit faire la demande à la direction, après avis des services médicaux (UCSA).

LIVRES ET JOURNAUX
L’entrée des livres à couverture souple ne paraît pas poser de problèmes, Pour rentrer un livre broché, il faut l’accord préalable de la direction. Un livre « broché » est un livre à reliure cousue. L’administration fait observer que les journaux et revues peuvent être achetés à la cantine. Il est loisible, aux personnes détenues, ainsi qu’aux proches et familles, de souscrire des abonnements à des revues qu’ils pourront recevoir, à l’exception des revues étrangères.

ENFANTS TRES JEUNES
Toujours après contrôle à l’entrée, le passage d’un seul biberon transparent est possible ; le doudou, la tétine, aussi, mais il faudra tenir compte du fait que le change du bébé n’est pas autorisé dans la prison.

DOCUMENTS ET OBJETS RELATIFS A LA VIE FAMILIALE
Les proches et membres de la famille pourront entrer, lors d’un parloir, les demandes de pièces d’identité, autorisations de sortie du territoire, carnets de santé. L’entrée des carnets de notes des enfants, documents scolaires, petits objets ( petites voitures  etc…) et les dessins d’enfant, est bienvenue. Sur l’entrée des photos de famille, l’administration ne dit rien.

CD et DVD
Ceux-ci peuvent rentrer, sans autorisation préalable, mais aux conditions suivantes : ceux en vente dans le commerce, neufs, dans leur emballage d’origine (donc dans leur cellophane intact)  et il faut que le support visuel permette de déterminer la provenance : 3 objets de ce type, par semaine seulement. Les disques inscriptibles et réinscriptibles, ne pourront pas rentrer au parloir.

LIMITATIONS
L’administration a fixé des limites pour le nombre de chaussures (5 paires au maximum) et pour le stock de CD et DVD (30, aussi au maximum), et enfin pour les livres : (20)  se trouvant entreposés dans la cellule,  mais la surveillance de ces restrictions qu’elle prescrit, lui incombe.

L’administration rappelle aussi, qu’elle proscrit le passage des biens ci-après, cités en vrac : téléphone, radio, téléviseur, clé USB  et ordinateur portable, ainsi que des aliments, plantes, animaux, bijoux, briquets, boissons, médicaments et produits parapharmaceutiques, et enfin tout numéraire.
En dehors de la saison des colis de Noël, le passage de nourriture, n’est pas possible. Les produits d’entretien ou de toilette, le tabac ; la literie ne peuvent passer.

TAPIS DE PRIERE

ASSOCIATION TRAIT D'UNION 23, Rue Gosselet 59000 Lille
Dans la maison RÉGIONALE DE L´ENVIRONNEMENT ET DES SOLIDARITÉS